4. Questionner l’adéquation de l’ESR public avec l’intérêt général, en particulier les choix sociétaux engagés au niveau national et international

Nos revendications

  • Mettre en cohérence, à minima, les ambitions nationales de transition écologique et de lutte contre la précarité avec le domaine des spécialisations possibles en école d’ingénieur·e·s. Sans retirer toute indépendance et autonomie aux établissements d’ESR, certains domaines de la transition sociale et écologique demandent de disposer d’ingénieur·e·s et de chercheur·se·s formé·e·s différemment (technologies plus sobres dans l’utilisation de ressources non-renouvelables, accompagnement vers des pratiques agroécologiques, ingénierie ouverte/du libre, etc.).
  • Enseigner les impacts sociaux et environnementaux du domaine de spécialisation technique étudié.
  • Maintenir et augmenter les financements publics pour mettre un frein à la recherche de financements privés qui oriente les enseignements vers des intérêts particuliers.
  • Rendre obligatoire la déclaration des conflits d’intérêts actuels ou passés de l’ensemble des directions et des enseignant·e·s d’écoles d’ingénieur·e·s.
  • Promouvoir le respect du droit du travail et des acteurs qui le défendent. En effet,les syndicats sont aujourd’hui trop souvent évoqués dans les cours comme des problèmes à écarter.

Les réponses

Solidaires Étudiant·e·s thumb-up-button_icon-icons.com_72516  : « Alors que les dynamiques actuelles sont à la valorisation de l’entreprise et de l’entrepreneuriat, tant parmi les étudiant·e·s que dans la recherche (avec la multiplication des appels à projets et des partenariats public-privés), l’« excellence » est basée, dans le cas des formations, sur l’insertion professionnelle des étudiant·e·s. Nous considérons que ce n’est pas l’image du diplôme qui doit être recherchée mais la qualité de la formation. Et celle-ci passe par l’acquisition de savoirs et de savoirs-faire critiques et émancipateurs et notamment par la compréhension des enjeux sociaux et environnementaux. En ce sens, nous ne pouvons que partager les revendications d’ISF en matière de contenu des formations, d’autant que nous revendiquons des évolutions similaires dans l’ensemble des disciplines. »

UNEF thumb-up-button_icon-icons.com_72516 : « Sur cette partie, nous n’avons pas de désaccords. Notamment, il nous semble extrêmement important de responsabiliser l’ensemble des écoles sur les sujets de société qui se posent que cela soit sur l’environnement, le rôle des syndicats, la lutte contre la précarité, etc car c’est aussi le rôle de l’ensemble des enseignements dispensés d’aborder ces sujets de manière indépendante. Cela suppose évidemment que la recherche soit financée par l’Etat et non par des grands groupes privés créant ainsi conflits d’intérêts opaques, mais que la transparence soit assurée y compris auprès des étudiant-e-s. C’est pour cela que nous revendiquons également:

  • La mise en place d’une mission « transition écologique » par le ministère de l’enseignement supérieur chargée de d’identifier les besoins nouveaux en terme d’offre de formation public dans les domaines de la protection de l’environnement.
  • L’apprentissage d’une écologie éloignée des seuls enjeux industriels pour reposer la question environnemental sous son côté sociétal afin de garantir l’indépendance de nos enseignements
  • La mise en place de missions de sensibilisation à la question écologique dans les établissements ainsi que l’intégration de modules transdisciplinaires sur les questions environnementales dans l’ensemble des formations. »

FAGE neutral : « ​Des enseignements transversaux en rapport avec sa formation pourront lui permettre de réfléchir sur des problématiques sociales et sociétales auxquelles il aura à faire face dans sa vie professionnelle et citoyenne. Cela passera également, dans une optique de formation tout au long de la vie, par le développement d’une capacité d’adaptation et de compréhension d’enjeux plus globaux qui pourra être actualisée et approfondie tout au long de son parcours professionnel. Cet élément devient de plus en plus crucial tandis que les innovations techniques se heurtent de plus en plus à un besoin de réflexion éthique quant à leur rôle et utilisation. »

Parole étudiante thumb-down : « Cette base commune pourrait alors être celle de l’ingénieur.e citoyen.ne : une priorité de notre société. Tout.e diplômé.e ingénieur.e doit aujourd’hui être conscient.e des différents enjeux et défis qui l’attendent, c’est-à-dire penser et agir en tant que technologue innovant.e et responsable, en faisant preuve de vigilance éthique et d’esprit critique. En tant que concepteur. trice, l’ingénieur.e a un rôle important à jouer dans le développement durable de notre société : la formation d’ingénieur.e doit donc permettre le développement de la personnalité des étudiant.e.s, en favorisant les initiatives et les expériences concrètes. Ces qualités humaines aideront à son épanouissement personnel mais s’implantent également dans une démarche globale d’amélioration de notre société. Elles doivent donc être valorisées et pouvoir être déclinées sous forme de compétences qui représentent le bagage de l’étudiant.e. »

UNI (profession de foithumb-down  : « Redonner de la liberté aux établissements pour l’instauration de leurs maquettes de cours. Ainsi, chaque université peut se spécialiser et insister sur ses points forts, sans que cela ne remette en cause le caractère national du diplôme, auquel nous sommes attachés. il faut une augmentation de l’adaptabilité au monde du travail. En effet, si tous les diplômes sont les mêmes, certaines spécificités du monde du travail sont oubliées. »

Légende

Nous avons indiqué devant chaque citation si elle nous paraissait être en accord avec nos revendications (thumb-up-button_icon-icons.com_72516), en désaccord (thumb-down), si elle n’allait pas assez loin selon nous (neutral) ou si les informations dont nous disposions ne nous permettaient pas de connaître la position de l’organisation sur la question (?).

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :